La Fondation pour l’Audition lance enquête sur la prise en charge financière de l’appareillage

Le 18 janvier 2023, les associations, Bucodes SurdiFrance, l'UNAPEDA, l'ANPEDA, Unanimes et la Fondation pour l'Audition, lancent une enquête* auprès des personnes appareillées depuis le 1er janvier 2021.

Publié le 18 janvier 2023

La Fondation pour l’Audition lance enquête sur la prise en charge financière de l’appareillage

L’objectif est de récolter un maximum d’informations concernant la prise en charge financière d’un appareillage, afin de « solliciter le Ministre de la Santé et de la Prévention, François Braun et de l’alerter sur les failles de la loi 100 % Santé dans le domaine de l’audition, entraînant pour certaines personnes une dégradation de la prise en charge ».
En effet, la loi prévoyait que toute personne atteinte d’une perte auditive puisse se voir proposer un appareillage correspondant à sa perte auditive et à ses besoins, avec zéro reste à charge depuis le 1er janvier 2021. Les appareils de classe I sont dispensés sans reste à charge et sont adaptés à la grande majorité des pertes auditives. Cependant, les appareils de classe II (exclus du zéro reste à charge mais avec une participation plus importante de la Sécurité Sociale et une contribution complémentaire suivant les mutuelles) sont, pour de nombreuses personnes et les enfants, l’unique alternative ayant pour conséquence une inégalité de traitement dans la prise en charge.

*Les réponses sont récoltées anonymement et permettront une action collective avec le Bucodes SurdiFrance, l’UNAPEDA, l’ANPEDA et Unanimes afin que le ministère de la Santé et de la Prévention réponde en conséquence.

Lucile Perreau

Dans la même rubrique
  • Actualités
  • Législation
  • Politique de santé
  • Pratique
  • Société
  • Vie pro
  • Actualités
  • Politique de santé
  • Société
  • Vie pro
  • Actualités
  • Enseignes
  • Marché
  • Organisations professionnelles
  • Politique de santé
  • Pratique
  • Vie pro