Les Français embarrassés par le bruit au restaurant

Le sondage « OpinionWay pour Ecophon et La Semaine du Son » publié le 12 janvier 2023, révèle qu’une large majorité de français se sentent gênés par le bruit dans un lieu de restauration, et seraient même prêts à renoncer à y aller.

Par Lucile PERREAU, publié le 24 janvier 2023

Les Français embarrassés par le bruit au restaurant

Cette enquête, réalisée auprès de 1300 français entre le 30 novembre et le 2 décembre 2022, dévoile que 81% d’entre eux évitent le bruit dans un restaurant, un café ou un bar. Ce pourcentage est d’ailleurs plus élevé chez 65 ans et plus (89%), ainsi que dans la population inactive (87%).
Parmi les bruits les plus dérangeants, les discussions des tables voisines se placent en première position (60%), vient ensuite la circulation dans la rue (33%), les bruits provenant des toilettes (31%), la musique (29%), la mastication des autres clients (21%) et enfin les bruits de vaisselle (18%). Chez les 65 ans et plus, deux de ces nuisances sont particulièrement plus dérangeantes : les discussions des tables voisines (71%) et la musique (42%).

À cause de tous ces désagréments, 65% des sondés ont déjà renoncé à un lieu de restauration dans au moins un cas de figure à cause du bruit. Ils sont notamment 54% à renoncer à entrer dans un restaurant, un café ou un bar, et 53% à refuser de retourner dans un restaurant, un café ou un bar où vous aviez déjà subi le bruit. Ils sont également 29% à avoir quitté un restaurant, un café ou un bar alors qu’ils étaient déjà installés, et 19% à l’avoir quitté alors qu’ils avaient déjà commandé. Tous ces chiffres sont par ailleurs plus élevés de 6 à 9 points, dans la tranche aisée de la population (CSP+), mais également pour les personnes habitant en IDF et plus notamment à Paris intra-muros.

Résultat, ils sont 73% à avoir souffert d’au moins une conséquence négative du bruit dans un lieu de restauration comme :
·       Empêché de profiter d’un moment avec ses proches (58%)
·       Mal de tête (49%)
·       Soirée gâchée (43%)
·       Ressentir une profonde fatigue (35%)
Chose étonnante, ces incidences frappent plus durement les 18-24 ans, avec des pourcentages plus élevés de 7 à 22 points en moyenne.

De plus, les sondés estiment que ces bruits peuvent entrainer des effets sur les professionnels de la restauration, notamment : de la fatigue supplémentaire (86%) ; des difficultés de compréhension (83%) ; des impacts néfastes sur la santé (76%) ; des envies de changer de métier (76%) ; une surdité partielle ou totale (63%) et enfin, des dépressions (60%).

Dans la même rubrique
  • Actualités
  • Enseignes
  • Vie pro
  • Actualités
  • Législation
  • Politique de santé
  • Pratique
  • Société
  • Vie pro