73% des 18-34 ans exposés à un risque auditif, selon une étude

Si les résultats de l'étude suscitent des inquiétudes quant à la santé auditive des 18-34 ans, cette tranche d'âge semble consciente du risque qu'elle encourt.

Lucien Brenet, publié le 15 janvier 2024

73% des 18-34 ans exposés à un risque auditif, selon une étude

Partenaire de la 21ème Semaine du Son de l’UNESCO, la plateforme de streaming musical française Qobuz a dévoilé les conclusions d’une étude portant sur les habitudes d’écoute des Français et l’impact sur la santé auditive.

Réalisée en collaboration avec l’Institut YouGov, la recherche révèle des résultats préoccupants. Ainsi, 73 % des 18-34 ans sont exposés à un risque auditif. Parmi les 59 % des répondants écoutant de la musique au moins une fois par jour, 51 % admettent écouter leur musique à un volume trop élevé.

« Chez les jeunes adultes, cette pratique est encore plus marquée : plus de 7 sur 10 (73 %) déclarent pratiquer une écoute prolongée à haut volume », souligne Qobuz. Conscients de la situation, 66 % d’entre eux établissent pourtant un lien entre qualité sonore et santé auditive et plus de la moitié des 18-34 ans se disent préoccupés par leur santé auditive. En effet, les conséquences sont déjà tangibles puisque 32 % indiquent avoir déjà souffert de problèmes auditifs après avoir écouté de la musique.

Une prise de conscience

Les professionnels de la santé entrevoient malgré tout une lueur d’espoir et espèrent que cette lucidité se traduira par l’adoption de comportements plus responsables. « Nous nous réjouissons de constater la prise de conscience croissante des jeunes envers leur santé auditive, alors même que cette population ne présente pas encore de troubles auditifs majeurs. C’est un formidable terrain, propice à la mise en œuvre de campagnes de sensibilisation… », a déclaré le Pr Paul Avan, directeur du CERIAH, Centre de recherche et d’innovation en audiologie humaine, à l’Institut Pasteur et l’Institut de l’Audition, par voie de communiqué.

Autre résultat plus encourageant : 44 % des jeunes adultes déclarent limiter le volume lorsqu’ils écoutent de la musique. Qobuz attire néanmoins l’attention sur la nécessité de sensibilisation et d’éducation et encourage l’utilisation d’écouteurs de qualité, la prise de pauses auditives, la préférence pour des formats sonores de haute qualité, la réduction du volume, et la réalisation de tests auditifs.

Dans la même rubrique
  • Actualités
  • Législation
  • Organisations professionnelles
  • Politique de santé
  • Vie pro
  • Accessoires
  • Actualités
  • Fabricants
  • Innovations et produits
  • Matériels et logiciels
  • Produits
  • Actualités
  • Marché
  • Politique de santé