Le succès de la réforme pour les audioprothèses unanimement reconnu lors du Comité de suivi du 100 % Santé

Le Comité de suivi de la réforme du 100 % Santé qui s’est réuni le 18 avril dernier en présence de François Braun, ministre de la Santé, a permis un bilan chiffré, qualitatif et quantitatif de la réforme.

Par NATHALIE BLOCH-SITBON, publié le 25 avril 2023

Le succès de la réforme pour les audioprothèses unanimement reconnu lors du Comité de suivi du 100 % Santé

Le succès de la réforme pour les audioprothèses a été unanimement reconnu. Les différents acteurs de la filière, organisations professionnelles comme représentants des complémentaires santé, ont pu tous s’exprimer dans une position de co-constuction.

Le ministre a rappelé l’importance de cette réforme pour le gouvernement et il a annoncé une nouvelle phase pour appliquer le 100 % santé à de nouveaux domaines comme l’orthodontie, les fauteuils roulants ou les prothèses capillaires, toujours dans l’esprit de permettre à ceux qui en ont besoin mais pas les moyens d’être équipés.

Dans le même registre, il a demandé une généralisation du tiers payant, les patients ciblés par la réforme n’ayant pas les moyens d’avancer l’argent.

De nombreux points ont été abordés tels que les contrôles de suivi, la qualité des soins, la primo prescription ou encore certaines dérives de la profession.

Au cours des débats, l’élargissement éventuel du socle de la classe 1 a été évoqué. Un groupe de travail sera mis en place prochainement pour vérifier que l’offre de classe 1 est toujours adaptée à la demande et améliorer le panier si besoin. L’objectif est la mise en place des améliorations en 2024.

« Après 2 heures d’échanges avec Monsieur le Ministre de la Santé et de la Prévention, François BRAUN, et ses équipes autour du 100% Santé, nous avons eu la satisfaction, pour l’intérêt général, de voir le ministre réaffirmer sa priorité qu’est le combat contre l’inégalité d’accès aux soins et de demander à la filière de se réunir pour travailler sur des solutions (formation, travail aidé, télémédecine, IA…) pour lui soumettre des propositions concrètes à la réunion de suivi en septembre et retrouver un accès au soin fluide et sécurisé. Ensemble travaillons pour permettre au plus grand nombre de bien entendre et de freiner le déclin cognitif », a commenté sur Linkedin Guillaume Joucla, vice-président du pôle Audiologie du Snitem et DG de Sonova France.

Dans la même rubrique
  • Actualités
  • Aides auditives
  • Implants
  • Innovations et produits
  • Nouvelles technologies
  • Produits
  • Actualités
  • Aides auditives
  • Évènements
  • Innovations et produits
  • Marché
  • Organisations professionnelles
  • Politique de santé
  • Produits
  • Vie pro