Les aides auditives préserveraient les fonctions cognitives… pendant au moins trois ans

Une étude australienne a comparé les résultats cognitifs de personnes âgées après trois ans d’utilisation d’aides auditives. Il en ressort que ceux ayant été appareillés ont conservé une meilleure stabilité cognitive globale.

Lucien Brenet, publié le 05 mars 2024

Les aides auditives préserveraient les fonctions cognitives… pendant au moins trois ans

Alors que la population vieillit, la prévalence de la perte auditive et de la démence augmente simultanément. Or, la perte auditive, associée au déclin cognitif, est considérée comme l’un des grands facteurs de risque de démence. On ne compte plus les études et recherches dont les résultats avancent que le port d’aides auditives réduirait le risque de déclin cognitif, ou du moins en retarderait l’apparition.

Dernière en date, une étude de l’université de Melbourne (Australie) publiée dans la revue Frontiers in Neuroscience. Les chercheurs ont comparé pendant trois ans les résultats d’un échantillon d’utilisateurs d’aides auditives sans démence, recrutés dans un centre d’audiologie, avec ceux d’adultes âgés participant à une étude de cohorte longitudinale prospective et n’ayant pas utilisé d’appareils. Les participants, âgés de plus de 60 ans, ont été évalués au départ, à 18 mois et à 36 mois.

Une stratégie de santé publique en perspective

« Nous avons évalué les performances cognitives à l’aide de jeux de cartes informatisés, en commençant avant l’installation des aides auditives, puis à intervalles de 18 mois. Et nous n’avons utilisé que des instructions visuelles, car donner des instructions audios à des personnes malentendantes sans aide auditive aurait pu nous donner des résultats trompeurs », décrivent les chercheurs dans un communiqué. Trois ans plus tard, ils ont constaté que le groupe d’utilisateurs d’appareils auditifs jouissait d’une bonne stabilité cognitive, contrairement au groupe de non-utilisateurs, dont le déclin cognitif était plus marqué.

« Nos recherches montrent que l’utilisation d’appareils auditifs peut constituer une stratégie de santé publique importante à grande échelle pour retarder le déclin cognitif », écrivent les chercheurs. Ces résultats soulèvent en outre de nombreuses questions. Quid notamment de la durabilité de ces résultats ; pendant combien d’années les porteurs d’aides auditives conservent-ils leur meilleure stabilité cognitive et, in fine, les performances cognitives peuvent-elles s’améliorer ; ou encore quels sont les effets de l’utilisation d’appareils auditifs sur les autres facteurs de déclin cognitif ?

Dans la même rubrique
  • Actualités
  • Aides auditives
  • Implants
  • Innovations et produits
  • Nouvelles technologies
  • Produits
  • Actualités
  • Aides auditives
  • Évènements
  • Innovations et produits
  • Marché
  • Organisations professionnelles
  • Politique de santé
  • Produits
  • Vie pro