Aides auditives : la startup AAVAA décroche une subvention au Canada

Après avoir bouclé un tour de table à 2 millions de dollars canadiens (CAD) en mars 2023, la startup AAVAA a annoncé avoir touché une subvention du gouvernement du Canada afin d’accélérer le développement de ses technologies d’interface cerveau-ordinateur.

Lucien Brenet, publié le 30 mai 2023

Aides auditives : la startup AAVAA décroche une subvention au Canada

Le canadien AAVAA développe des solutions dédiées à l’accessibilité, aux applications de réalité virtuelle et de réalité augmentée, ainsi que des aides auditives. Elle est spécialisée dans les technologies d’interface cerveau-ordinateur et déploie des produits qui analysent et interprètent les mouvements des yeux et du visage pour produire une action.

La startup montréalaise vient tout juste d’annoncer avoir reçu une subvention de 1 ,3 millions de dollars canadiens (CAD$) soit environ 900 000 euros. Cette opération doit lui permettre d’élargir son portefeuille de produits basés sur sa technologie d’interface. « Nous sommes honorés de recevoir cette généreuse subvention du gouvernement du Canada. Ce financement nous permettra d’accélérer le développement de notre technologie d’interface cerveau-ordinateur de pointe, qui est sur le point de révolutionner la vie des personnes handicapées. », ont déclaré par voie de communiqué Naeem Komeilipoor, fondateur et CTO, et Barclay Knapp, PDG d’AAVAA.

AAVAA doit encore miniaturiser son procédé

L’entreprise travaille notamment sur une solution baptisée AAVAA Bionic Ear. Une oreillette Bluetooth équipée de capteurs qui utilisent le cerveau et les signaux biologiques afin d’analyser le niveau de concentration et l’état mental de l’utilisateur entre autres. « À l’aide de ces informations, l’appareil exécute certaines commandes, telles que l’amélioration des sons que vous écoutez. », décrit l’entreprise sur son site internet. Si le procédé est fonctionnel à en croire AAVAA, il doit encore être miniaturisé pour s’adapter aux aides auditives et y compris aux implants cochléaires. En outre, la jeune pousse développe une technologie de séparation des sources sonores afin d’utiliser directionnellement les aides auditives.

En mars dernier, l’entreprise avait déjà bouclé un tour de table à 2 MCAD (1,37M€) pour financer son développement et pousser la commercialisation de sa technologie.

 

 

 

 

Dans la même rubrique
  • Actualités
  • Enseignes
  • Vie pro
  • Actualités
  • Législation
  • Politique de santé
  • Pratique
  • Société
  • Vie pro