Demant publie de bons résultats sur 2022

Demant a présenté les chiffres détaillés de l’année écoulée. Le géant Danois a enregistré un chiffre d’affaires de 19,7 milliards de couronnes danoises (DKK) soit environ 2,6 milliards d’euros. La croissance organique a été de 4 %, ce qui est conforme aux prévisions les plus récentes de croissance organique de 2 à 4 % pour 2022, mais inférieur aux attentes initiales du groupe pour l'année. La croissance totale reportée pour 2022 s’élevait à 10%.

Par Lucile PERREAU, publié le 09 février 2023

Demant publie de bons résultats sur 2022

La partie santé auditive a généré des revenus de 18,6 milliards de couronnes danoises (2,5 milliards d’euros), soit une croissance de 7 %, qui a notamment été stimulée par les fortes performances des appareils auditifs et des diagnostics, qui ont tous deux gagné des parts de marché au cours de la période. En revanche, les soins auditifs ont connu une croissance organique négative.

Demant,croissance,aides auditives,santé auditive,Danemark,Europe,France

Les revenus en Europe (qui représentent 41% des revenus du groupe) ont continué à croître au second semestre, mais de nombreux marchés ont connu une croissance inférieure aux attentes. Demant précise que, le taux de croissance au second semestre a continué à « subir l’impact négatif d’une base de comparaison élevée en France à la suite de la réforme de la santé publique mise en œuvre en 2021 »

Demant,croissance,aides auditives,santé auditive,Danemark,Europe,France

Pour 2023, Demant prévoit une croissance organique allant de 3 à 7%.

 

Évolution du marché en Europe et en France

Sur la base des statistiques disponibles sur le marché et leurs hypothèses, Demant estime que le marché mondial des aides auditives a connu une croissance unitaire d’environ 4 % en 2022.
Pour le quatrième trimestre, le groupe pense que la croissance du marché mondial a été d’environ -1%, et au cours de l’année, « a vu le taux de croissance du marché des aides auditives décélérer de manière significative. »
Du côté de l’Europe, il semblerait que la croissance ait été de -2% au quatrième trimestre, mais de nombreux pays comme l’Allemagne, la Pologne et l’Italie ont enregistré une croissance solide. En France, la croissance a été légèrement négative au quatrième trimestre, mais le volume total du marché est resté nettement supérieur au niveau d’avant la réforme du 100% santé.
Après un fort premier semestre, la croissance au Royaume-Uni a ralenti au second, mais est restée positive au quatrième. L’arrêt des ventes en Russie, en Biélorussie et dans les provinces de Donetsk et de Luhansk a continué à avoir un impact légèrement négatif sur la croissance au quatrième trimestre.