Sous l'œil de l'Assurance Maladie

L’Assurance Maladie évalue à plusieurs millions d’euros la fraude commise par des sociétés d’audioprothésistes, dans le cadre de contrôles déjà réalisés ou en cours. Parmi les manquements et pratiques non conformes, on compte l’exercice illégal de la profession d’audioprothésiste (la personne qui appareille n’est pas diplômée), l’exercice interdit d’une activité itinérante (déplacement à domicile), le […]

Flora Donnet, publié le 06 octobre 2023

L'Assurance Maladie évalue à plusieurs millions d'euros la fraude commise par des sociétés d'audioprothésistes, dans le cadre de contrôles déjà réalisés ou en cours. Parmi les manquements et pratiques non conformes, on compte l'exercice illégal de la profession d'audioprothésiste (la personne qui appareille n'est pas diplômée), l'exercice interdit d'une activité itinérante (déplacement à domicile), le démarchage, l'absence de suivi obligatoire du bénéficiaire appareillé, la facturation de matériel différent de celui fourni, les ordonnances de complaisance ou l'établis- sement de fausses ordonnances. Certaines de ces fraudes peuvent pousser l'Assurance Maladie à engager des actions pénales en cas de constat avéré. Des opérations de contrôle des centres sont à l'œuvre depuis le début 2023 et seront renforcées en 2024, particulièrement en cas de fourniture d'aide auditive aux bénéficiaires de la Complémentaire Santé Solidaire ou aux jeunes adultes....

Ce contenu est réservé aux abonnés de la revue Audio infos

S'abonner pour lire la suite
Dans la même rubrique
  • Actualités
  • Législation
  • Organisations professionnelles
  • Politique de santé
  • Vie pro
  • Actualités
  • Législation
  • Politique de santé
  • Société